Joshua Redman

Jazz
Date: 12 mars 2019 - 31 décembre 2019

Résultat de recherche d'images pour "photos de Joshua redman"

Joshua Redman est le fils du saxophoniste Dewey Redman.
Il sort diplômé de l'université d'Harvard en 1991.
Il remporte la Thelonious Monk Institute of Jazz Saxophone Competition la même année
et se consacre désormais à sa carrière musicale.

Sur l'album Momentum enregistré sur le label Nonesuch Records,
Joshua Redman est entouré de Sam Yahel, Brian Blade, Jeff Ballard, le noyau de l'Elastic Band,
mais aussi d'invités tels que Me'shell Ndegeocello, Kurt Rosenwinkel, Nicholas Payton ou Flea.
Comme à son habitude, l'album est composé majoritairement d'originaux (8 titres)
mais aussi des reprises, qui sont souvent des clins d'œil à ses goûts musicaux hors jazz,
(Led Zeppelin, Stevie Wonder, James Brown, etc.), goûts dont Joshua Redman reconnaît clairement
l'influence sur sa musique et en particulier l'influence du funk.

Ses albums Momentum (joué avec son electric band en 2005) et Back East (joué avec son quartet)
ont été nominés au Grammy Awards respectivement dans la catégorie « best contemporary jazz album »
en 2005 et dans la catégorie « best jazz instrumental album individual or group » en 2007.

Joshua Redman s'est spécialisé dans le saxophone ténor et soprano, comme son père Dewey Redman.
En 2011 il participe au projet James Farm sur le label Nonesuch Records avec Aaron Parks, Matt Penman et Eric Harland.

(sur l'article que j'ai proposé concernant Heith Jarrett, "Eyes of the hearth"
vous pourrez apprécier le père de Joshua, Dewey Redman)

Habitué de Marciac où il s’est produit dans divers contextes, le saxophoniste Joshua Redman
parvient toujours à surprendre son public.
C’est le cas ce soir où il fait merveille avec son trio sans piano (Matt Penman, basse, et Greg Hutchinson, batterie).
Il débute au soprano par une de ses compositions, Ghost, avant de passer au ténor
pour un enchaînement de standards et de pièces originales (Zaraya, qu’il dédie à sa mère,
avec une poignante introduction a cappella), jusqu’à une relecture de la musique de Beethoven (Moonlight).
Technicien remarquable, Redman a retenu de ses aînés l’art de dérouler les ballades (Autumn In New York).
Il possède un son « charnu » au ténor, une belle vélocité au soprano.
Autant d’atouts pour captiver une assemblée attentive. Joshua Redman (saxophone) Matt Penman (contrebasse) Greg Hutchinson (batterie)

Je vous propose ce morceau étonnant de Joshua:

"hide and Seek"

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir