le Jazz - son histoire

Jazz
Date: 1 septembre 2018 - 31 décembre 2018

Le Jazz - son histoire

J'ai découvert le Jazz à l'age de 13 ans. Un copain m'a fait écouter Gerry Mulligan
et son morceau: Bernie's Tune fut une révélation.

Gerry Mulligan

Je n'ai jamais quitté ce courant musical et suivi toutes ses évolutions avec plus ou moins de bonheur.
Je ne vous ferai pas un court sur le Jazz et son origine, d'autres le font très bien et vous pouvez consulter ces 2 sites:

le jazz tout une histoire

Histoire du Jazz

Je suis néanmoins surpris que ces auteurs n'abordent-pas le glissement de cette musique vers l'Europe
et l'ouverture du Jazz vers d'autres musiques!

En 1969, un label est créé à Munich par l'ancien contrebassiste allemand,
Manfred Eicher
: ECM (Edition of Contemporary Music).


Ce label apporte de nouveaux éléments au Jazz et attire des musiciens emblématiques américains,
mais aussi nordiques, comme les pianistes Keith Jarrett, Chick Corea, Art Lande, le batteur Paum Motian,
le bassiste Charlie Haden, le saxophoniste Jan Garbarek, le batteur Jon Christiensen...

La devise d'ECM est: le plus beau son après le silence.

C'est une musique, plus froide, plus "cérébrale" et débarrassée du superflu.
L'improvisation constante en est une des caractéristique mise en avant par le pianiste Keith Jarrett.


Egalement vers les années 1970/80, j'ai commencé à entendre parler de "Jazz fusion"
qu'un critique définissait très justement comme: la musique de Jazz à la recherche des autres musiques.
Aussi nommé "World Jazz".

C'est alors la rencontre du Jazz avec d'autres cultures musicales:

avec les latins,

Tito Fuentes, Chuco Valdes, Gato Barbiéri,
Sonny Rollins, Omar Sosa, Harold Lopez Musa, cubains.

Harold Lopez Musa

des indiens
Le groupe de John Mac Laughlin, guitariste et L. Shankar, violoniste indien...

de l'Europe centrale

Le rapprochement avec la musique balkanique dans le début des années 90, sous l'influence de Bojan Z
qui rejoint le quartet d'Henry Texier à Paris, puis travaille avec Michel Portal.
Il finalise un projet multi-ethnique, Koreni, en réunissant 8 musiciens d'origines différentes

Orientales

On peut citer Dhafer Youssef et sa musique nourrie de traditions souffies,
et d'influences multiculturelles.
Tunisien, il joue du Oud et s'entoure de musiciens de Jazz, comme le pianiste arménien Tigran Hamasyan
qui, lui même se produit dans des concerts avec le percussionniste et batteur Indien Trilok Gurtu

Dhafer Youssef

Ibrahim Maalouf trompétiste et pianiste franco-libanais passant du Jazz à la musique orientale

Renaud Garcia Fons, contrebassiste français influencé par le Jazz, le Flamenco
et les musiques folkloriques traditionnelles. Il collabore avec Dhafer Youssef, Cheb Mami.
En 2017 il remporte le prix BMW Welt Jazz Award 2017.

La liste est longue de ces musiciens de diverses origines et cultures musicales
qui se sont tournés vers le Jazz y apportant un souffle nouveau.
Une vrai ouverture sans renier les origines de cette musique

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir