Cette ville est un joyau.
Ancienne capitale du Guatemala cette ville fut en grande partie détruite
en 1773 par un tremblement de terre.
Elle a été pendant deux siècles la métropole religieuse et culturelle de l'Amérique Centrale.
La ville qui a compté jusqu'au 60 000 habitants n' en compte plus que 25000 environ.


Construite à 1500 m d'altitude, entourée par 3 volcans, Fuégo, Agua, et Acatenango,
Antigua est une ville blessée, mais qui offre à qui prend le temps de la parcourir, tranquillement, à pieds,
des instants de bonheur devant tant de beautés.
Elle conserve toujours un charme indéfinissable.

Les façades des maisons sont magnifiquement colorées et entretenues avec goût et soin. 
Les portes en bois sont somptueuses et difficilement franchissables 
ce qui nous rappelle que la sécurité, la nuit surtout, n'est pas totalement assurée. 
Toutes les fenêtres sont munies de barreaux en fer forgé,
mais il est parfois possible de s'aventurer à l'intérieur de quelques patios
abritant un musée ici, une bibliothèque là ou que l'on ait pu entrer en contact avec son propriétaire.

   

Pratiquement toutes les rues de la ville sont pavées et, en les parcourant, surgiront ici un palais,
là une maison coloniale de caractère, ailleurs les ruines d'un couvent dont subsistent quelques pans de mur,
mais aussi de beaux espaces en fleurs.

   

La population, comme dans le reste du pays, a suffisamment de mal
à gérer son quotidien pour penser à s'occuper de vous.
C'est très bien ainsi.

Il me parait exclu de visiter le Guatémala sans passer 2/3 jours ici.